La série les belles rencontres avec Gil et Marine

20 décembre 2017 / Par Virginie Loriot

La série les belles rencontres avec Gil et Marine

Propriétaires de la péniche Le Kaïros amarrée au port de Nevers

L’Office de Tourisme a aménagé une galerie de portraits, afin de vous faire connaître des personnes qui marquent la destination par leur activité, mais aussi par leur sens de l’accueil ! Découvrez dans cette série les belles rencontres, Gil et Marine, navigateurs confirmés d’une péniche transformée en cabine et table d’hôtes, baptisée le Kaïros.

Leur histoire avec la péniche commence ici

Originaires d’Aix en Provence avec une vie à terre, et des enfants qui viennent de partir de la maison, Gil et Marine décident de prendre le large en achetant en 2003 une péniche de commerce datant de 1949. Après une expérience à la navigation d’un bateau de passagers sur le Rhône, ils deviennent tous deux bateliers professionnels, et la cale du Kaïros est destinée à recevoir du vrac tel que des céréales, du riz et d’autres matières premières. De la Hollande à Sète, ils sillonnent les canaux afin de livrer leur précieuse marchandise.

Cette équipe de choc est très polyvalente, ils sont à eux deux, mécanicien, cuisinier, peintre, photographe, agent d’entretien, infirmier, agent de planification, webmaster et skipper à la voile.

En 2013, ils ne seront plus transporteur fluvial mais retraité, et là une autre vocation se dessine. Gil et Marine aménagent la cale de transport de marchandises en salon, cuisine, et 3 cabines d’hôtes. 3 mois et demi de travaux avec peu de répit, et beaucoup d’efforts permettent cette transformation.

Aujourd’hui, ils accueillent des hôtes sur la péniche à quai au Port de la Jonction à Nevers, et Marine prépare de bons petits plats pour la table d’hôtes. Des voyages sur leur péniche sont toujours au programme une partie de l’année.

 

Visite de la péniche :
Interview de Marine, capitaine du Kaïros avec son mari
Pendant que Gil était à la manœuvre, j’en ai profité pour poser quelques questions à Marine, qui m’apprend qu’elle a passé son permis de navigation sur le Crystal Canal, une péniche qui est venue à Nevers au printemps 2017, pour donner des représentations théâtrales.

Lorsque je lui demande ensuite quelle serait sa devise, Marine prend peu de temps pour me répondre. On ressent tout de suite une évidence flagrante :

Ils ne savaient pas que c’était impossible mais ils l’ont fait.

Cela va presque de pair avec son livre préféré « Alice au Pays des Merveilles ».

Quant à l’anecdote la plus marquante lors de leurs pérégrinations : c’est leur premier voyage avec la péniche le Kaïros dans le Nord de la France. Il est 17h, nous sommes au mois de novembre, Marine et son mari aperçoivent alors un homme d’un certain âge accroché grâce à sa casquette à un bolard (une bite d’amarrage) ; celui-ci est prêt à tomber dans le canal. Malgré l’urgence de la situation, le visage du vieil homme est déjà bleu, ce dernier annonce calmement :

– Mes forces m’abandonnent.

Gil et Marine réussissent à le dégager de cette position inconfortable, l’invite à bord pour se réchauffer, et reprendre ses esprits. Celui-ci refuse à leur grand étonnement, car il n’a qu’une idée en tête, récupérer ses cannes à pêche et remonter sur son vélo pour rentrer chez lui.

Pour Marine, la navigation est avant tout une histoire de rencontres, que ce soit au passage d’écluse ou des personnes qui viennent passer un moment avec eux sur leur bateau. La vie fluviale est très différente de la vie à terre. En effet, il n’y a pas de catégorisation sociale qui permet d’identifier un ambassadeur d’un artisan. Tout le monde est considéré comme une personne.

Une autre caractéristique de la vie fluviale réside dans la mesure du temps. Le bateau n’avance pas à plus de 5km/heure, ce qui induit une douceur dans l’écoulement du temps et la navigation. Marine compare son bateau à une île flottante qui marque la séparation avec la vie terrestre.

Une interview réalisée dans la plus grande convivialité et simplicité, en corrélation avec l’image de Marine et Gil.
La capitaine alimente un blog pour partager l’expérience de la navigation et des voyages.

Expérience, nous avons testé pour vous

Nous avons eu la chance de pouvoir profiter d’un voyage sur la péniche le Kairos en compagnie de Gil et Marine, des personnes très accueillantes et riches de leurs expériences. La lumière automnale lors de cette navigation sur le canal latéral à la Loire fut exceptionnelle. Nous sommes partis à 9h15 du Port du Guétin, situé à 14km du Port de Nevers, afin de découvrir les écluses en escalier du pont-canal du Guétin.

On comprend mieux l’aspect technique de la manœuvre lorsqu’une fois rentré dans l’écluse, il ne reste plus que 7 cm de chaque côté de la voie d’eau. La péniche tient tout juste entre les portes de l’écluse.

Pour faciliter la tâche des capitaines, Gil a placé 2 petits drapeaux jaunes au bout de la péniche à gauche et à droite, dans le souci de mieux maîtriser le gabarit lors des passages étroits.

Les écluses du Guétin ont une particularité dans la mesure, où tout se fait manuellement.

Puis, l’effet ascenseur lent se produit, la péniche monte tout doucement, doucement pour atteindre le niveau du pont-canal. Et encore une écluse à franchir. 20 à 30 minutes ont été nécessaires pour franchir ce passage délicat mais extraordinaire. D’ailleurs, peu de temps après, Gil se munit de son appareil photo pour saisir  la lumière qui éclaire le paysage de l’Allier sauvage et ses îles. C’est une sorte de rituel, afin de voir l’évolution du paysage suivant les saisons et les années, nous confie le capitaine.

Depuis la timonerie (le poste où s’effectuent les manœuvres de navigation), nous ouvrons grand nos oreilles et écoutons le tracé de leur chemin, d’Amsterdam à Sète via les canaux, qui demande 3 semaines de navigation. Gil nous apprend aussi qu’il a formé des mariniers, et que la péniche renferme des trésors, à savoir un voilier, un kayak et un espace jacuzzi.

Nous profitons du pont ensoleillé vers la fin de la matinée, et des anecdotes de Marine qui nous permettent d’entrer dans son univers, qui susciterait bien des vocations et des envies, à condition de disposer de multiples talents de ce duo gagnant.

Notre aventure sur le canal latéral à la Loire s’arrête vers 12h30, le temps de dire au revoir aux bateliers du Kaïros au grand cœur.

Si vous voulez vous essayer à un autre mode de vie

Nous avons seulement passé quelques heures sur la péniche, et ce fut un grand bonheur d’avoir pu rencontrer et connaître ce couple de bateliers. S’initier à une autre façon de vivre est révélateur : l’heure affichée sur nos écrans n’a plus la même signification.

Le bateau propose tout de même le wifi à bord, et on vous prête des vélos pour profiter des chemins de halages, et un kayak pour les sportifs. Cerise sur le gâteau, la péniche abrite aussi un voilier et un jacuzzi.

Vous pouvez offrir des séjours à bord de la péniche du Kaïros ou vous offrir cette expérience inédite

GIL et MARINE BOUCHARD

Cabines d’hôtes itinérantes

TEL.

06 11 91 96 65 / 06 63 96 96 45

mm
A propos de l'auteur

Virginie Loriot

Est-ce son côté « Loire sauvage », ou son côté « Art et Histoire » qui l’a ancré à Nevers depuis qu’elle est mini pouce ? En tout cas, Virginie est fière de la ville dans laquelle elle évolue comme metteur en scène de la destination, avec la création de visites pour les groupes, et lorsqu’elle partage les bons plans du moment dont elle a le secret avec les touristes et les résidants.

Trait de caractère : Optimiste
Livre préféré : la série BD Pico Bogue (pour des fous rires garantis)
Film préféré : Le Pont des Espions
Devise : Chaque chose en son temps
Lieu préféré dans la ville : la médiathèque de Nevers en nocturne, rien que pour un petit groupe
d’atelier d’écriture, un privilège…

Commentaires

Merci, pour ce beau “portrait” !
vous avez bien mis en valeurs la vie des Mariniers pour leur “seconde vie” !

Post Reply
Laisser un commentaire

*S'il vous plait, compléter tous les champs correctement