Rencontre avec Stéphane Miens – Un amour de Pougatine !

30 mars 2021 / Par Antonin Rosette

Stéphane Miens nous accueille dans sa boutique avec un regard pétillant, un regard  d’enfant devant un magasin de bonbons, son magasin de bonbons. Je ne le comparerai pas à Obélix, « tombé dans la marmite quand il était petit » mais la Pougatine, c’est sa madeleine de Proust à lui.

Depuis plus d’un an, il s’est lancé dans une aventure, celle de faire revivre la Pougatine, cousine de la Nougatine. Ce bonbon à l’amande, chocolat et aux arômes de café est actuellement préparé par Céline Robert à Pouilly-sur-Loire. « Je veux vite ramener la production ici ! » son but : que l’atelier soit installé à l’arrière de la boutique. Et quelle boutique ! Située dans une ancienne station essence au bord de la N7, ce passionné de vieilles voitures a trouvé sa place. Entouré d’antiquités, Stéphane a créé un lieu où l’histoire de la ville se mêle à celle de la Pougatine. Entre photos d’antan, portraits de famille et une vieille machine à produire le bonbon, ce petit magasin nous ramène à une époque où les chapeaux n’étaient pas réservés qu’aux grandes occasions et la Pougatine était reine des gourmands. « J’avais envie  de recréer le magasin d’antan ». Le pari est réussi, on s’immerge complètement dans une ambiance d’autrefois, le tout accompagné par les histoires de ce nivernais d’origine qui connait bien sa ville. Il peut vous parler de Pougues-les-eaux entre anecdotes personnelles et légende urbaine – le film « Les cracks » a-t-il vraiment été tourné à Pougues ?! – ce passionné de la période 39-45 peut vous en dire autant que les anciens sur l’ex-ville thermale.

S’il aime sa ville, ça ne l’a pas empêché de la quitter pendant 23 ans ! Grand baroudeur, il a finalement posé ses valises sur la côte d’Azur. Mais le mal du pays ou le trop plein de soleil l’a ramené ici. « Mes amis m’ont pris pour un fou de quitter le sud ! ». Le mal du pays et une idée un peu folle. Parce que c’est un peu ce qui caractérise nos producteurs, cette petite folie qui les guide à faire des grandes choses comme Aline et ses petits fruits !

Son projet murit pendant 5 ans … Et puis il se lance, il achète le brevet de la recette de la Pougatine et trouve une personne pour produire. C’est comme ça que les premiers sachets sont nés. Mais attention, pas question de toucher à la recette d’origine. « L’arôme de café est le même qu’avant, produit par la maison Trablit », une maison ancestrale dans la production d’arôme de café.

Finalement pour Stéphane, tout a été une question de logique et d’évidence : revenir dans la Nièvre, relancer la production de Pougatines, … C’était aussi simple que ça. Parce qu’il croit en son département, en sa richesse et en son potentiel. Alors autant investir ! Le businessman n’est jamais loin mais l’enfant gourmand non plus lorsqu’il nous parle de sa chère Pougatine : « c’est un produit simple, gouleyant ». C’est vrai que c’est bon.
Il est temps pour nous de replonger la main dans le sachet de pougatines et de vous dire à bientôt pour une nouvelle interview 🙂

Si vous réussissez à conserver quelques pougatines pour une recette ou deux, n’hésitez pas à aller voir par ici !

Coté pratique :

Grâce à Stéphane, les gourmands (et les autres !) peuvent à nouveau se régaler en dégustant la Pougatine !

A Pougues-les-Eaux :
👉 Boutique éphémère (Avenue de Paris)- Samedi et Dimanche de 9h30 à 13h et de 15h30 à 19h – Tél. : 06 81 51 42 77
👉Boulangerie “Chez Gérald et Sylvie” (59 Avenue de Paris) du Mardi au Dimanche – Tél : 03 86 68 86 42
👉 Boucherie Charcuterie Epicerie fine “Chez Tommy et Sandrine” (63 Avenue de Paris) du Mardi au Dimanche (sauf mercredi après-midi) – Tél : 03 86 21 05 65

👉 Tabac Presse de l’Avenue – 50 Avenue de Paris

A Nevers :
👉 La boutique de l’Office de Tourisme (Palais ducal) – Tél. : 03 86 68 46 00
mm
A propos de l'auteur

Antonin Rosette

Commentaires

Très belle aventure, félicitations !

Laisser un commentaire

*S'il vous plait, compléter tous les champs correctement